• Observatoire : Génération 1er job

    G1JOB St gob

    Comment les jeunes se débrouillent-ils pour trouver leur premier emploi ? Le 4ème observatoire des mutations sociétales de D’CAP explore la quête du 1er emploi chez les millenials. Soutenu par Engie, BNPParibas, Saint-Gobain, la Fondation SFR et France Télévisions, il est réalisé en partenariat avec La Clarière Production. Dans un monde où 34% des 20-25 ans […]

    lire la suite…
  • la Web-ethnographie au cœur de la santé connectée

    santé connectée

    L’efficacité des solutions en matière de santé et d’observance demande de penser le patient d’abord comme un individu qui vit en lien avec les autres, qui consomme, partage, voyage, transmet… et pas seulement comme patient. En analysant le parcours d’expérience fonctionnel et émotionnel des diabétiques, DCAP a pu identifier les leviers sur lesquels agir pour […]

    lire la suite…
  • Economie comportementale et études marketing

    G1job

    Pour Diouldé Chartier-Beffa, l’économie comportementale pourrait avoir un impact considérable sur la recherche marketing… En l’invitant à se réapproprier ses fondements scientifiques, elle lui ouvre (enfin !) la possibilité de valoriser le conseil qu’elle est à même d’apporter aux entreprises. Mais elle est aussi une vraie occasion pour les marques et les institutions de repenser […]

    lire la suite…

Design d’expérience et transformation human-push

DCAP est un cabinet d’études et de conseil qui aide entreprises et institutions à concevoir de nouvelles offres, rédiger la communication des marques, ou résoudre des problèmes sur lesquels elles butent. En adoptant une autre perspective : celle des individus qu’elles vont toucher.

D’abord, reformuler le problème. La bonne question, c’est 90% de la réponse. Regarder VOTRE enjeu par les yeux de vos publics, le voir sous un jour étrange, se laisser étonner, lui découvrir de nouveaux possibles.

Les individus ne savent formuler ce qu’ils veulent que si cela existe déjà. Pas de chance, le nouveau n’existe pas encore. Les indices qu’il vous faut pour leur changer la vie se nichent dans leurs histoires et leurs usages. Cachés dans « l’opacité du langage[qui] comme la charade, ne se comprend que par l’interaction des signes, dont chacun pris à part, est équivoque ou banal, et dont la réunion seule fait sens » disait Merleau-Ponty dans Signes (Gallimard, 1960).

D’où l’innovation human-push : ni « demand-pull » (tirée par une demande qui prolonge l’existant), ni techno-push (créer un marché avec une invention), mais poussée par une expérience humaine qu’il faut transformer pour l’améliorer. Et qui en retour, transforme aussi l’entreprise (et c’est tant mieux).

Ensuite, imaginer, dessiner, modeler, formuler.

Les sciences sociales, et nos outils d’immersion et de modélisation qui en sont issus, sont les instruments de notre ingénierie, au service de vos projets de transformation human-push.

Pour les mettre en musique, de l’étude jusqu’à l’expérimentation et l’accompagnement à la mise en œuvre, nous savons faire dialoguer une communauté de compétences multi-disciplinaires rares, internes et externes.

De bout en bout, nos méthodes servent un seul but : repousser l’entropie, dépasser la tentation de chercher confirmation de ses propres convictions, s’obliger à élucider l’opacité, pour vous faire atterrir plus loin que là d’où vous êtes partis.

 

 

 

 

Partager sur Facebook

conception : Ben Chartier et Alexandre Sawicki - © crédit photo, design graphique et développement : www.studio-sawicki.fr